Assurance moto pas chère : Comment économiser sur votre police d’assurance

Assurance moto

Publié le : 10 septembre 20236 mins de lecture

Trouver une assurance moto ou une assurance scooter pas chère requiert de prendre votre temps afin de comparer les offres disponibles et d’établir votre profil avec précision. Vu le grand nombre de compagnies qui proposent ce type de service, il convient de bien connaître les principales garanties communément fournies de même que les différents paramètres permettant de faire baisser les coûts. Voici quelques points clés qui vous aideront à économiser de manière significative.

Une prime à la fidélité

Si vous voulez vous rendre compte des tarifs très attractifs appliqués par les compagnies d’assurance à leurs bénéficiaires les plus fidèles, consultez cette page dédiée à une assurance deux-roues type mise en place par une grande banque française. Vous constaterez que des réductions non négligeables sont accordées aux clients titulaires d’un contrat depuis plus de trois ans n’ayant pas subi de sinistre au cours de cette période. Des avantages tarifaires sont également prévus pour les personnes ayant contracté un prêt pour financer leur moto dans cette même banque ou pour les familles disposant de plusieurs véhicules assurés dans la société en question. De ce fait, si vous aviez prévu de changer régulièrement d’assureur au cours de votre vie ou d’inscrire vos enfants dans des structures concurrentes en fonction des promotions du moment, cette stratégie n’est pas vraiment judicieuse. Mieux vaut s’installer dans la durée chez un acteur unique et profiter pleinement de tous les efforts que ce dernier consentira pour vous faire rester dans son escarcelle.

À explorer aussi : Assurance moto tout risque vs assurance au tiers : quelle protection vous faut-il ?

Assurance au tiers ou assurance tous risques ?

Dans le cas où vous n’avez vraiment pas les moyens d’investir de grosses sommes dans votre assurance scooter ou moto, vous avez la possibilité d’opter pour une formule basique au tiers qui indemnise uniquement l’autre personne impliquée lors d’un accident. En décidant de vous tourner vers ce minimum légal, vos mensualités seront réduites mais la facture à régler en cas de sinistre risquera d’être importante. L’option tous risques est quant à elle un peu plus onéreuse car elle vous couvre vous-même ainsi que votre matériel mais elle vous protège davantage des mauvaises surprises. Assistance, dépannage, frais médicaux, vous n’avez rien à payer de votre poche. Quelle que soit la solution que vous adopterez, vous aurez la possibilité d’ajouter des garanties additionnelles à tout moment. Ceci comprend notamment l’assurance contre le vol, les incendies ou le bris de glace. À vous de voir les sommes exactes que vous êtes prêt à engager ainsi que le niveau de couverture dont vous estimez avoir besoin pour vous sentir rassuré avant de prendre la route.

Rester au chaud pendant l’hiver

Une autre donnée qui fera fortement varier le prix d’une assurance deux-roues souscrite sur un site comme particuliers.sg.fr est l’utilisation ou non de votre moto pendant les mois d’automne et d’hiver. On appelle cela l’assurance hivernage ou l’assurance saisonnière. Concrètement, dans le cadre de ce programme spécifique, les garanties de votre contrat sont gelées pendant la période creuse, d’octobre à avril. Compte tenu du fait qu’il n’est guère agréable de sortir en moto sous la pluie ou sur une route verglacée, les motards ont généralement tendance à laisser leur machine se reposer au garage et à ne la ressortir qu’une fois le printemps venu. Les assureurs ont traduit cette réalité dans les faits en imaginant un tarif différent pour ceux qui souhaitent rouler toute l’année et pour ceux qui ne renfilent leur casque qu’au moment des beaux jours. Si vous faites partie de la deuxième catégorie, pensez bien à vérifier l’existence de ce système lorsque vous vous rendez sur des comparateurs en ligne pour choisir votre assurance ou que vous vous trouvez face à un conseiller.

La particularité des petits rouleurs

Il va de soi que les conducteurs occasionnels qui ne montent sur leur moto qu’épisodiquement, pour impressionner une conquête ou pour se faire plaisir lors des journées ensoleillées, prennent mathématiquement moins de risques que des profils plus classiques qui accumulent les heures de conduite. L’assurance au kilomètre a été créée en ce sens. Ici, un GPS est installé sous votre guidon et vous ne payez qu’en fonction des distances parcourues. Cette alternative est parfaitement adaptée aux consommateurs qui considèrent leur moto ou leur scooter comme un accessoire de loisir et non comme un véhicule principal. Précisons pour terminer que parmi les facteurs qui influencent le coût d’une assurance deux-roues, une conduite prudente et raisonnée reste le meilleur moyen de réaliser des économies. Chaque année passée sans sinistre fait en effet baisser vos mensualités tandis que le moindre incidents fait grimper les montants facturés. Adoptez donc une conduite responsable sur la route, non seulement pour votre portefeuille, mais surtout pour votre santé personnelle ainsi que celle de ceux que vous croiserez au gré de vos diverses escapades.

Plan du site